Le Top 26 des facteurs de ranking sur Google en 2019 selon les SEO - Arobasenet.com



Le Top 26 des facteurs de ranking sur Google en 2019 selon les SEO

En août 2019, 1.584 professionnels dans le domaine de l'optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) ont répondu à un sondage pour partager leurs opinions sur l'utilisation relative et le mérite de diverses entrées dans les systèmes de classement de Google.

Le Top 26 des facteurs de ranking sur Google en 2019 selon les SEO





Ce rapport partage les résultats agrégés de cette enquête. Chaque année, l'enquête sera répétée pour montrer les tendances de la façon dont les opinions des facteurs de classement changent.

Eh bien, maintenant les résultats ont été divulgués et Rand Fishkin a publié ce que 1.584 SEO pensent du classement de Google.

Gardez à l'esprit qu'il s’agit de ce que les SEO pensent des facteurs qui impactent sur les classements de Google, c'est une enquête et ce n'est pas la façon dont l'algorithme de classement de Google fonctionne.

Le texte de la question présenté à chaque participant était le même :

Pour chacun des facteurs suivants, entrez votre opinion sur le poids qu'il reçoit dans les systèmes de classements organiques de Google (les résultats classiques de style 10 liens bleus).

Les participants à l'enquête ont noté sur une échelle de 0 à 10 pour évaluer chacun des 26 facteurs de classement avec les étiquettes suivantes :

Les participants à l'enquête ont noté sur une échelle de 0 à 10 pour évaluer chacun des 26 facteurs de classement avec les étiquettes suivantes
Source : Sparktoro.com

  1. Pertinence de tout le contenu de la page : 8,52/10

  2. Qualité des sites et des pages qui envoient les liens : 7,87/10

  3. Mots et expressions pertinents pour la requête de l'utilisateur : 7,50/10

  4. L'expertise, l'autorité et la confiance perçues du domaine : 7,48/10

  5. La compatibilité mobile de l'interface utilisateur : 7,26/10

  6. Utilisation des mots clés exacts : 7,12/10

  7. Qualité et diversité des sites qui envoient des liens (sites envoyant les backlinks) : 7,04/10

  8. L'exactitude du contenu avec des faits acceptés : 6,97/10

  9. Autorité de liaison du domaine hôte : 6,90/10

  10. L'expertise, l'autorité et la confiance perçues de la Page : 6,87/10

  11. Utilisation d'entités de pertinence de la requête dans le contenu de la page : 6,78/10

  12. Vitesse de chargement de la page : 6,77/10

  13. Signaux de données d'utilisation de l'utilisateur tels que les préférences de clic des chercheurs, taux de rebond par rapport aux autres pages/sites du classement, p. ex. pogo-sticking, engagement, etc : 6,62/10

  14. Fraîcheur de la publication : 6,37/10

  15. Texte d'ancrage des liens pointant vers la page : 6,33/10

  16. Emplacement, fréquence et distance des mots connexes : 6,33/10

  17. Quantité totale du contenu sur la page : 5,75/10

  18. Utilisation d'une image pertinente unique : 5,69/10

  19. Facteurs d'accessibilité du site : 5,58/10

  20. Texte d'ancrage des liens vers une autre page du domaine : 5,29/10

  21. Mots-clés utilisés dans l'URL : 5,22/10

  22. Mentions du site ou de la marque sans lien : 5,16/10

  23. L'âge du site : 5/10

  24. Utilisation de Google AMP : 4,76/10

  25. Utilisation de liens sortants sur la page : 4,66/10

  26. Mots clés dans le nom de domaine : 4,19


Les conclusions de Rand Fishkin


Dans les premiers jours de l'enquête, les mots clés ont été les facteurs de classement les plus votés, puis, pendant près d'une décennie, les backlinks ont toujours été importants.

Maintenant, la pertinence et la qualité du contenu dominent. Cette perception est, d’après Fishkin, généralement correcte (bien que les liens sont encore un facteur puissant), et cela reflète les grands progrès que Google a fait dans la compréhension du contenu qui satisfait l'intention de l’internaute.

La valeur perçue du texte d'ancrage diminue : le texte d'ancrage des liens a été un pilier dans les quelques principaux facteurs de classement chaque année jusqu'en 2019.

Il n'est même plus dans le top 10. Rand Fishkin estime que c'est probablement incorrect comme une évaluation absolue, mais il reste d'accord que, en général, Google tend à s'éloigner d'une dépendance excessive sur ce facteur au cours des deux décennies précédentes (1998-2018).

La compatibilité mobile ou mobile-friendly et la vitesse de chargement sont plus grandes que prévues.

L’impression de Rand Fishkin qui a réalisé cette étude est que les études de cas et les déclarations publiques de Google sont que ces éléments sont relativement de petits facteurs de classement direct (bien que, il suppose qu’indirectement, ils favorisent des choses telles que le gain de lien, l'engagement et d'autres contributions importantes).

Les voir si hauts a été une surprise, et peut refléter que le SEO moderne confond souvent corrélation et causalité.

Longueur du contenu - Age du site : Pour Fishkin, sa conviction est que, alors que les deux sont corrélés avec des classements plus élevés, ni l'un ni l'autre d'entre eux ne sont techniquement utilisés par Google pour classer les pages Web.

Il se dit surpris (et un peu déçu) de les voir classés si hauts parmi les facteurs de classement classés par les professionnels du référencement.

.

Aucun commentaire