Facebook commence à tester la suppression du nombre de Likes - Arobasenet.com


Facebook commence à tester la suppression du nombre de Likes

Facebook commence à cacher le nombre de “J’aime” sur les publications dans un test qui débute ce vendredi 27 Septembre en Australie.

Facebook commence à tester la suppression du nombre de Likes





L’information sur ce projet a été révélée plus tôt ce mois-ci rapportant que Facebook envisageait ce changement. La société a confirmé ses plans de masquer le nombre de Likes après la découverte par l'experte en ingénierie Jane Manchun Wong.

Maintenant, TechCrunch rapporte que Facebook va déployer le compteur caché des comptes aujourd’hui en Australie. Compte tenu de la façon dont la société traite les compteurs de Likes sur Instagram, ce test pourrait très bien s'étendre à d'autres pays.

La suppression des nombres de Likes sur Instagram a d'abord été testée au Canada avant de s'étendre à plusieurs pays des mois plus tard.

Le masquage des compteurs de J’aime cachés de Facebook fonctionnera de la même façon que sur Instagram. Les utilisateurs peuvent voir qui a aimé une publication, mais pas le nombre total de J'aime qu'un post a reçu.

Seul l'auteur du post sera en mesure de voir le nombre total. Mais pas le public.

Un porte-parole de Facebook a déclaré à TechCrunch :

Le test se déroulera en parallèle avec le test du nombre de Likes caché d'Instagram. Nous avons également récupéré ce premier test au Canada en Avril avant de l'étendre à 6 autres pays en Juillet dernier.

Nous sommes en train d'exécuter un test limité où les nombres de likes, de réactions et de vidéos vues sont rendus privés sur Facebook.

Nous recueillerons des commentaires pour comprendre si ce changement améliorera l'expérience des gens.

Ainsi, si le test améliore le sentiment de bien-être des gens sans l'engagement des utilisateurs, il pourrait s'étendre à plus de pays ou même se déployer à tout le monde, mais aucun autre test n'est actuellement prévu.

Le test d'Instagram est toujours en cours dans certains pays, de sorte que Facebook continuera à recueillir des retours sur les impacts des compteurs de J’aime cachés sur le bien-être des utilisateurs.

L'objectif reste le même sur les deux plateformes : Facebook veut que les utilisateurs se sentent à l'aise pour partager du contenu sans avoir l'impression d'être en compétition pour des likes avec leurs pairs.

Comme vous pouvez le voir, le bouton J'aime lui-même reste visible pour tout le monde.


Comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessus, le bouton J'aime lui-même reste visible pour tout le monde.

Les nombres de commentaires seront toujours affichés, de même que les types les plus courants de réactions laissées sur un message, ainsi que les visages et les noms de certaines personnes qui l'ont aimé.

Techniquement, les utilisateurs pourraient visualiser la liste des personnes qui ont aimé un post et essayer de compter.

Ce changement à venir pourrait également aider les utilisateurs apprécier les publications des autres en fonction de leurs propres mérites, plutôt que de les juger uniquement sur le nombre de likes qu'ils ont reçu.

Aucun commentaire