Seriez-vous prêts à soumettre tout votre contenu à Bing au lieu des URLs ? - Arobasenet.com



Seriez-vous prêts à soumettre tout votre contenu à Bing au lieu des URLs ?

Bing teste actuellement une fonctionnalité censée permettre à certains éditeurs, non seulement de soumettre des URL au moteur de recherche, mais aussi de soumettre le contenu en entier, y compris les images incluses dans ce contenu.

Seriez-vous prêts à soumettre tout votre contenu à Bing au lieu des URLs ?




Searchengineland nous apprend que Bing, le moteur de recherche de Microsoft, vient de se lancer dans un tout nouveau projet pilote de soumission de contenu, qui permettra aux éditeurs de soumettre non seulement les liens des articles de leurs sites ou blogs, mais aussi de soumettre les contenus complets et les images.

Ainsi, cela devrait permettre à Bing de voir votre contenu sans réellement explorer le contenu d’abord sur votre site ou blog.

Pour l’instant, il ne s’agirait que d'un projet pilote limité, ce qui signifie que Bing expérimente cela avec un nombre limité de sites Web. Et il n‘existe aucun moyen de demander à participer à ce pilote, il semble que Bing a lui-même sélectionné des éditeurs spécifiques.


Encore une intention d’héberger votre contenu ?


On a encore en mémoire la période où Facebook (avec son Instant Articles) et Google (avec son AMP) expliquaient que les éditeurs devraient leur soumettre leur contenu qu’ils hébergeraient sur leurs propres serveurs afin d’accélérer l’affichage.

Contrairement à Facebook où la mise en place de Facebook Instant Articles est un tant soit peu complexes, les éditeurs n’ont pas de mal à soumettre leur contenu à Google AMP qui le stocke sur des serveurs dédiés au cache.

Et chaque contenu sur le Web dont le lien apparaît dans les pages de résultats Google a une version complète enregistrée et conservée par Google, comme il le dit lui-même sur une page d’aide :

Google enregistre des instantanés de chaque page Web, au cas où ces dernières ne seraient plus disponibles.

Ces pages font ainsi partie du cache de Google. Si vous cliquez sur un lien "En cache", la version du site qui s'affiche correspond à notre dernier enregistrement.

Si le site Web auquel vous tentez d'accéder est lent ou ne répond pas, vous pouvez utiliser le lien "En cache".

Donc, en cache ou pas en cache, tout le monde soumet déjà son contenu complet à Google. Et peut-être bientôt, il en sera de même sur Bing qui lui, ne dit pas encore ce qu’il en fera.

A part qu’il n’aura plus vraiment besoin de crawler votre site pour référencer votre contenu.

Ce qui est nouveau ici, c'est que vous pouvez non seulement soumettre la nouvelle URL, mais aussi tout le contenu, les images et HTML directement à Bing. Cela signifie que vous poussez tout le contenu vers Bing sans qu'il ait à explorer l'URL pour obtenir le contenu.

Dans tous les cas, il s'agit d'un autre changement fondamental dans la façon dont les moteurs de recherche obtiennent du nouveau contenu dans leur index de recherche. Au lieu d’explorer pour obtenir le contenu et HTML, vous envoyez vous-même le contenu en entier et le code HTML directement sur le moteur de recherche.

Maintenant, reste à savoir ce que cela veut vraiment dire pour Bing. Est-ce qu’il s’en servira pour afficher lui aussi rapidement votre contenu (il participe au projet AMP de Google depuis 2016) dans les SERPs sans que le lecteur n’ait à visiter votre site ? Ou est-ce pour mieux analyser votre contenu ?

Nous n’en savons rien pour l’instant.

Affaire à suivre.

Aucun commentaire