Header Ads





YouTube met fin à la prise en charge des pixels tiers pour la publicité

Google a lancé Ads Data Hub en 2017 pour prendre en charge la mesure de la campagne inter-appareils (cross-devices) sur l'ensemble de ses systèmes sans l'utilisation de pixels — YouTube, Google Ads et Display - Video 360, DoubleClick et GDN (AdSense).

YouTube pour met fin à la prise en charge des pixels tiers

Ads Data Hub (le hub des données d'annonces) est conçu pour donner aux spécialistes du marketing des informations au niveau de l'impression pour les campagnes desservies sur plusieurs appareils.

Google dit avoir travaillé avec des sociétés de mesure tierces pour migrer leurs services vers Ads Data Hub.

Et YouTube a annoncé mercredi 16 Octobre dernier qu'il s'attend à ce que ces migrations soient terminées au début de l'année prochaine.

À ce moment-là, YouTube déclare qu’il ne permettra plus aux annonceurs d'utiliser des pixels tiers sur YouTube :

Au cours de la dernière année, nous avons travaillé avec des sociétés de mesure clés, y compris Nielsen, Comscore, DoubleVerify, Dynata, Kantar et Integral Ad Science pour migrer leurs services vers Ads Data Hub.

Une fois les migrations terminées au début de l'année prochaine, nous cesserons d'autoriser les pixels tiers sur YouTube.

Contrairement aux mesures basées sur les pixels, Google Ads Data Hub permet aux annonceurs de comprendre comment leur publicité se comporte sur les écrans, y compris les applications mobiles, grâce à des informations agrégées à partir de plates-formes publicitaires Google, y compris YouTube, Google Ads et Display & Video 360.

Étant donné que Ads Data Hub limite l'utilisation des données des utilisateurs, il ajoute une autre couche de protection de la vie privée pour les utilisateurs tout en permettant aux spécialistes du marketing de mesurer leurs campagnes publicitaires YouTube.

Ads Data Hub extrait dans les données de la campagne YouTube de Google Ads, Display & Video 360 et YouTube et les fait correspondre aux données des clients de CRM, DMP ou d'autres sources issues de Google’s BigQuery data warehouse de Google.

Il analyse et traite ensuite les données et transmet les informations au client.

Ads Data Hub extrait dans les données de la campagne YouTube de Google Ads, Display & Video 360 et YouTube et les fait correspondre aux données des clients de CRM, DMP ou d'autres sources issues de Google’s BigQuery data warehouse de Google.
Source : Google.com

Les annonceurs peuvent continuer à travailler avec les sociétés de mesure tierces qui intègrent actuellement leurs systèmes avec Ads Data Hub :

Nielsen, comScore, DoubleVerify, Dynata, Kantar et Integral Ad Science.

Google dit que cela offre une vérification indépendante, mais ces fournisseurs sont toujours tributaires de données fournies par Google pour la mesure. Cela a été une frustration pour les annonceurs qui ont poussé Google (et Facebook) à supporter le suivi (tracking) vraiment indépendant pour la mesure et la vérification.

Les Pixels, utilisés pour définir des cookies dans les navigateurs, ont été utilisés pendant des années pour suivre et mesurer les performances de la publicité numérique.

Cependant, les cookies ne sont pas efficaces pour mesurer les performances lorsque les utilisateurs rebondissent autour de leurs différents appareils, et ils ne fonctionnent pas dans les applications mobiles.

YouTube dit que ces limitations et l'absence de contrôles de la vie privée dans de nombreux pixels sont la raison pour laquelle il migre vers son propre système.

Le lancement d'Ads Data Hub a également soulevé des préoccupations au motif qu'il donne à Google encore plus de levier dans l'écosystème de telle sorte que les annonceurs se sentent sous la pression d’héberger et d'analyser leurs données dans le système.


Plus d’infos sur cette annonce


  • YouTube dit qu'il a investi dans l'amélioration de l'infrastructure de Ads Data Hub pour le rendre “plus rapide, plus facile à utiliser et plus fiable”.

  • Au moment où Google introduisait Ads Data Hub, il a annoncé qu'il connectait Search et les données YouTube pour le ciblage et la mesure.

  • En avril 2018, juste avant le RGPG, YouTube a cessé de supporter la distribution de publicité par des tiers, coupant l'accès à des entreprises indépendantes comme AppNexus.

  • En mai 2018, Google a cessé d'autoriser les annonceurs et les agences qui utilisent son service de transfert de données à utiliser les ID DoubleClick pour mesurer les performances multiplateformes, invoquant des préoccupations en matière de protection de la vie privée.

Source





Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.