Réponse de Google à propos des données structurées et du ranking - Arobasenet.com


Réponse de Google à propos des données structurées et du ranking

Un éditeur a demandé à John Mueller de chez Google s'il y avait des avantages à utiliser des données structurées autres que des résultats enrichis et des featured snippets, parce que, peut-être, Google va les utiliser d'autres façons.

Réponse de Google à propos des données structurées et du ranking





John Mueller a réitéré les avantages des résultats enrichis et des extraits optimisés (featured snippets). Puis il a commencé à répondre à la façon dont Google utilise des données structurées à des fins connexes de classement.

Ce qui est intéressant dans sa réponse, c'est qu'il a mentionné que Google utilise des données structurées pour mieux comprendre les entités sur une page.

Une entité, c'est essentiellement comme un nom. Ainsi, si vous commentez un livre dans un article, vos données structurées peuvent communiquer le titre du livre, l'auteur et ainsi de suite, d'une manière pratique afin que Google puisse mieux comprendre l'entité sur cette page, qui est le livre.

Voici la réponse de John Mueller :

En ce qui concerne l'utilisation des données structurées en général pour le classement, je pense que c'est un peu délicat.

D'une part, nous utilisons des données structurées pour mieux comprendre les entités d'une page et d'autre part pour savoir où cette page est plus pertinente.

C'est en fait une très bonne information. Il s'aligne avec l'avantage le plus basique et fondamental de l'optimisation pour les moteurs de recherche, qui est de rendre votre contenu facile à explorer et à comprendre pour les moteurs de recherche.

Ce n'est pas un coup de pouce de type facteur de classement pour le ranking. Cela vous donne juste la possibilité de communiquer la substance de votre contenu d'une manière efficace.

John Mueller poursuit en expliquant pourquoi ce n'est pas lié à un facteur de classement :

Mais cela ne signifie pas que ce n'est pas parce que les gens font les choses d'une manière techniquement correcte sur un site Web que cette page est un meilleur résultat qu'il ne le serait autrement.

Donc, nous allons essayer de les utiliser pour les montrer dans plus de résultats de recherche pertinents qui pourraient inciter plus d'utilisateurs à visiter vos pages qui correspondent réellement aux sujets de vos pages.

Mais cela ne signifie pas que nous les montrerions à plus d'utilisateurs ou que vos pages se classeraient mieux.

Il s’agit d’un équilibre délicat et je ne vois pas cela changer dans le sens où nous dirions tout à coup, n'importe quelle page avec des données structurées aura un coup de pouce dans le classement, parce que les données structurées sont invisibles. Même si ce serait quelque chose qui nous amenerait à classer des choses de façon plus élevée pour des raisons techniques alors que les utilisateurs ne seraient même pas en mesure d'apprécier.

Ce qui semble, d’après Searchenginejournal, contradictoire. Pour lui, John Mueller mélange deux pensées ensemble... Les trois idées de Mueller sont les suivantes :

  1. Les données structurées communiquent l'information efficacement et c'est une bonne chose.

  2. Mais c'est le contenu qui compte le plus.

  3. Etre techniquement supérieur ne compense pas le contenu moins pertinent.

Les données structurées ne font pas partie d'un facteur de classement. C’est bien connu maintenant. Mais elles aident à communiquer sur la page des facteurs de contenu comme les entités qui font l'objet de la page.

Martin Splitt de chez Google a récemment affirmé lors du SMX de New York que ce n'est pas parce que Google n'a pas utilisé les données structurées pour des résultats enrichis que c’est une raison pour vous d’omettre les données structurées.





Mueller a laissé à l'éditeur le soin de décider s'il faut passer du temps à ajouter des données structurées qui n'entraîneront pas d'avantages immédiats comme des résultats enrichis.

J. Mueller a donc affirmé et confirmé que les données structurées sont utiles pour communiquer des choses comme des entités. Mais il a également mis en garde contre les attentes élevées des éditeurs à ce sujet.

Il semble presque dire que si votre contenu est bien conçu, engageant, pertinent et utile, cela devrait être suffisant.

Aucun commentaire