Google fait main basse sur Fitbit pour 2,1 milliards de dollars - Arobasenet.com



Google fait main basse sur Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Bien que des rumeurs ont émergé depuis la semaine dernière spéculant que Google avait l'intention de racheter Fitbit, personne n'aurait imaginé que tout se passerait aussi vite.

Google fait main basse sur Fitbit pour 2,1 milliards de dollars




Mais c'est officiel maintenant : Google a conclu un “accord définitif” pour acquérir Fitbit pour environ 2,1 milliards de dollars.

Il s’agit d’un partenariat logique, d'autant plus que les deux forces sont maintenant en mesure de s'unir pour prendre le pas sur l'Apple Watch de plus en plus populaire.

Fitbit est extrêmement populaire sur le marché du fitness, mais il a eu du mal à faire une brèche avec la partie “intelligente” de ses montres connectées. Il est également confronté à une concurrence de plus en plus rude de la part de concurrents comme Huawei et Xiaomi.

Pour la petite histoire, Facebook a longtemps courtisé Fitbit, et il a été le premier à engager des discussions de rachat, mais Google venu après lui était prêt à payer le double de la proposition de Facebook.

Pour référence, Google a fini par conclure l'affaire pour environ 2,1 milliards de dollars.

Google déclare dans un post officiel :

Aujourd'hui, nous annonçons que Google a conclu un accord définitif pour acquérir Fitbit, une marque de premier plan pour les wearables (qui désignent l’ensemble des vêtements et accessoires qui intègrent des éléments de technologie, NDLR).

Nous croyons que la technologie est à son meilleur quand elle peut se produire en arrière-plan, vous aider tout au long de votre journée quand vous en avez besoin.

Les appareils portables, comme les montres intelligentes et les trackers de fitness, le font, vous pouvez facilement voir où se trouve votre prochaine réunion d'un coup d'œil ou surveiller votre activité quotidienne depuis votre poignet.

Fitbit est une entreprise qui crée et commercialise des moniteurs d'activité physique et autres objets connectés.

Fitbit propose des moyens efficaces et motivants pour suivre et améliorer votre forme au quotidien.

Avec ses coachs, sa balance et son application, vous disposez d’un véritable compagnon intelligent et motivant pour suivre et améliorer votre activité quotidienne et sportive, votre sommeil, votre alimentation et votre poids.

Pendant ce temps, Google a une myriade d'appareils sous le parapluie Wear OS, mais leurs ventes semblent pâles par rapport aux appareils Apple.

En outre, Google n'a pas un appareil phare Wear OS, de la même façon qu'il a le Pixel pour Android. Fitbit pourrait aider l'entreprise à atteindre cet objectif et tirer parti de sa puissance de marque pour donner à Google une longueur d'avance.

Ce qui pose déjà une question majeure : Qu'adviendra-t-il de Wear OS et Fitbit OS ?

A lire entre les lignes de l'annonce de Google, il semble que Fitbit OS va éventuellement fusionner avec les plates-formes de Google. Rick Osterloh, vice-président de Google pour les appareils et services, note que :

Notre activité matérielle est encore relativement jeune, mais nous avons construit une base solide de capacités et de produits, y compris les smartphones Pixel et les Pixelbooks, la famille d'appareils Nest pour la maison, et plus encore.

Google reste également engagé envers Wear OS et nos partenaires de l’écosystème, et nous prévoyons de travailler en étroite collaboration avec Fitbit pour combiner le meilleur de nos plateformes respectives de montres intelligentes et de tracker de fitness.

En d’autres termes, Google adaptera la ligne Fitbit pour Wear OS, et non l'inverse.

Comment Google sera en mesure de maintenir la durée de vie de la batterie Fitbit OS de loin supérieure ou compte faire pour les dispositifs Fitbit non-smartwatch est également dans l'air.

Dans le cas où vous êtes inquiets au sujet de savoir si votre Fitbit ne fonctionnera plus sur votre iPhone, Fitbit dit que ses appareils "resteront disponibles sur une plate-forme agnostique à la fois sur Android et iOS."

En tout cas, Wear OS fonctionne à la fois sur les appareils Android et iOS aussi, mais avec une intégration beaucoup plus étroite sur le premier, à savoir sur Android.

L'accord ne devrait pas se terminer avant 2020, en supposant l'approbation de la réglementation et des actionnaires. Dans tous les cas, c’est un changement majeur dans le paysage des Wearables.

Affaire à suivre.

Aucun commentaire