Étude sur les favicons des résultats de recherche de Google desktop - Arobasenet.com




Étude sur les favicons des résultats de recherche de Google desktop

Avec cette dernière mise à jour affichant les favicons des sites Web, Google a rendu l'identification des annonces moins précise afin, sans doute, que les gens ne pensent pas que les résultats en haut de la page des résultats sont des publicités alors qu’elles le sont.

Étude sur les favicons des résultats de recherche de Google desktop




En 2019, Google a introduit un nouveau format dans les résultats de recherche mobile qui comprenait une petite icône “favicon” du site, à gauche de l'URL ou du nom de domaine.

La semaine dernière, Google a annoncé qu'un format similaire était lancé dans les résultats sur ordinateur.

Entre temps, la société Yard avait réalisé une étude auprès des utilisateurs sur les résultats mobiles en Septembre 2019 qui a conclu que certains utilisateurs pensent que les résultats avec “favicon” sont des annonces.

Lorsque les résultats de bureau ont été lancés, Searchengineland.com a mené une étude similaire pour identifier l'effet des changements.


Méthodologie


Searchengineland a demandé à un ensemble de 250 utilisateurs de regarder 12 images des résultats de recherche de bureau et de répondre à la question « Cette image contient-elle des publicités ? » par un « Oui » ou par un « Non ».

Ces résultats ont été comparés aux résultats de l'ancien format, sans favicon, pour les mêmes requêtes de recherche.

  • Requête de recherche : Assurance auto
    • Il y avait 4 annonces commerciales en haut des résultats de recherche. Dans l'ancien format, 73% des utilisateurs ont indiqué qu'il y avait de la publicité sur la page.

      Dans le nouveau format avec “favicon”, cela change légèrement à 71%.

      (Cliquez sur les images pour les agrandir)

      Source : Searchengineland.com


  • Requête de recherche : Cours de programmation en ligne
    • "Cours de programmation en ligne" a été la requête utilisée comme exemple par Google de sorte qu'il semblait juste de la tester. Searchengineland a proposé 3 versions aux sondés : avec 1 seule annonce en haut, sans annonce et avec 1 seule annonce en bas.

      1 seule annonce en haut :

      Les utilisateurs ont indiqué qu'il y avait de la publicité sur la page 67% du temps avec le nouveau format favicon, contre 63% par rapport à l'ancien format.



      1 seule annonce en bas :

      Il n'y a eu aucun changement pour le résultat où l'annonce était en bas de la page. Cela suggère que le nouveau label “Annonce” pourrait être plus clair pour les utilisateurs, étant donné qu'il est plus visible en haut de la page qu'en bas.



      Pas d'annonces :

      Le changement le plus important trouvé a été quand il n'y avait pas d'annonces du tout. Le nombre d'utilisateurs qui ont identifié qu'il n'y avait pas d'annonces est passé de 65% à 57% avec le nouveau format.



  • Requête de recherche : Assurance habitation
    • Le modèle d'utilisateurs voyant des annonces qui n'étaient pas là a été trouvé uniformément tout au long de l'étude. Le pourcentage d'utilisateurs indiquant correctement qu'il n'y avait pas d'annonces ici a chuté de 62% à 55% pour « l'assurance habitation ».


  • Requête de recherche : Vols vers New York
    • La plus forte baisse qui a été notée a été pour les “vols vers New York” où seuls 58% des sondés avaient correctement identifié qu'il n'y avait pas d'annonces sur l'ancien format, contre 42% avec le nouveau format.



Conclusion


L'effet qui a noté sur mobile, où la reconnaissance de la publicité reste la même ou même augmente un peu avec l'introduction des favicons est également vue sur ordinateur.

Il est possible que le nombre de personnes reconnaissant la publicité à partir des signaux corrects (par exemple le label “Annonce”) diminue car il est clair que certains utilisateurs pensent que les favicons indiquent des annonces. 

D’où l’envie de Google de le supprimer complètement à l’avenir pour réduire la confusion.

Il semble également probable que certains utilisateurs peuvent avoir manqué les labels “Annonce” noirs en raison de leur apparence similaire aux favicons, mais cela reste difficile à confirmer en utilisant cette méthodologie.

Le nombre de personnes qui identifient les annonces sur les résultats de recherche Google était incroyablement faible avec l'ancien format.

Le nouveau format ne semble pas avoir changé ce pourcentage de manière significative, mais a rendu l'identification des annonces réelles moins précise. En d'autres termes, les gens pensent que plus de résultats sont des annonces quand elles ne le sont pas et peuvent identifier les annonces réelles moins souvent.

La conclusion logique de cette approche est que l'idée que les résultats de recherche sont payés est normalisée, augmentant progressivement la quantité d'espace publicitaire (4 désormais en haut) qui est considérée comme acceptable pour les utilisateurs.

Source

Aucun commentaire