Facebook renonce à diffuser de la publicité sur WhatsApp - Arobasenet.com




Facebook renonce à diffuser de la publicité sur WhatsApp

Facebook fait machine arrière sur ses intentions de diffuser des annonces dans WhatsApp, dans un retrait d'un plan controversé qui a conduit les créateurs du service de messagerie populaire à démissionner il y a plus de 18 mois maintenant.

Facebook renonce à diffuser de la publicité sur WhatsApp




Bonne nouvelle donc, Facebook abandonne ses plans pour publier des annonces sur son service de messagerie populaire WhatsApp. Selon un rapport du Wall Street Journal, WhatsApp a récemment dissous l'équipe qui travaille sur l'intégration des annonces sur la plate-forme.

Même le code lié au projet a été supprimé de l'application.

Lorsque Facebook a racheté WhatsApp en 2014 pour 19 milliards de dollars, un record à l'époque, Mark Zuckerberg avait déclaré que la société ne poussera pas à introduire des annonces dans l'application de chat.

En 2016, le géant des médias sociaux a commencé à partager certaines données utilisateur de WhatsApp à Facebook pour un meilleur ciblage des annonces.

Il avait également prévu d'introduire des annonces dans la plate-forme - l'une des principales raisons pour lesquelles le co-fondateur de WhatsApp, Jan Koum, a quitté la société en 2018.

Les fondateurs de l'application de chat n'ont toujours pas aimé les publicités. D’ailleurs, le co-fondateur, Brian Action, a déclaré à Forbes en 2014 :

On ne rend la vie de personne meilleure en faisant mieux les publicités.

L'article du WSJ a noté alors que Facebook ne va pas introduire des annonces dans l'expérience WhatsApp de base, mais il prévoit toujours d'afficher certaines publicités dans la fonction statut de l'application.

En 2016, WhatsApp a abandonné ses frais annuels de 99 cents et a rendu l'application gratuite.

WhatsApp dispose également de la plate-forme WhatsApp Business, qui permet aux entreprises de se connecter plus efficacement avec leurs clients. Il facture une petite taxe par message pour faciliter cette conversation.

Source

Aucun commentaire