Retour sur ce qui va façonner le SEO pour les années à venir - Arobasenet.com




Retour sur ce qui va façonner le SEO pour les années à venir

En 2019, le référencement Web s’est un peu plus compliqué pour les SEO. Surtout quand on sait que les résultats enrichis propulsés par les données structurées ont contribué à pousser les recherches à zéro clic à un niveau record.

Retour sur ce qui va façonner le SEO pour les années à venir




Et l’arrivée de l’algo BERT qui a apporté une meilleure compréhension du langage naturel aux moteurs de recherche n’a fait qu’enfoncer le clou de la difficulté.

Alors, des mises à jour algorithmiques aux tendances émergentes, voici les grandes histoires du SEO de 2019, relatées par Searchengineland, qui façonneront la recherche internet pour les années à venir.


Les mises à jour de Google Search en 2019


  1. Les updates de l'algorithme Google Search :

    En 2019, Google est devenu un peu plus ouvert sur les mises à jour du core.

    En plus de confirmer la mise à jour du Core de Mars, Google a introduit une convention de nommage.

    Et, enfin, à partir de Juin 2019, Google a commencé à prévenir les SEOs et propriétaires de sites avant de déployer des updates du Core. Il a fait de même avec l'update du core de Septembre.



    Nous comprenons qu'il peut être utile à certains pour les updates d'avoir des noms. Notre nom pour cette mise à jour est “March 2019 Core update”.

    Il vous indique le type de mise à jour que c’était et quand il a été déployé.


    Google a également fait d'autres updates plus spécifiques, y compris une pour donner plus de poids aux signaux qui indiquent l'expertise, l'autorité et la fiabilité (E-A-T) pour les requêtes YMYL pour Your Money or Your Life (pour votre argent ou votre vie).

    Une mise à jour de la diversité visait à limiter les résultats d'un seul domaine à deux résultats pour une requête donnée.

    En août 2019, une mise à jour a mis l'accent sur la récence des featured snippets plus opportuns présentés et une autre, introduite en Septembre, a été conçue pour donner plus de préférence aux articles originaux.

    Plus important encore, Microsoft et Google ont tous deux introduit une meilleure compréhension du langage naturel via BERT.

  2. Les résultats de recherche :

    Les recherches se terminant sans aucun clic pour visiter le contenu du site Web ont atteint un niveau record cette année, constituant maintenant plus de 50% des recherches Google, selon les données de Jumpshot et SparkToro.

    Le déclin des clics organiques a été provoqué par les changements d'interface dans la page des résultats de recherche.

    Par exemple, les réponses enrichies, qui éliminent souvent la nécessité pour les utilisateurs de cliquer sur un résultat, ont plus que doublé dans les résultats de recherche mobile depuis 2018, d’après une étude de Perficient Digital.

    L'introduction d'un support des données structurées pour les FAQ et les How-To a suscité des réactions mitigées de la part des spécialistes du marketing quant à son potentiel d'accroître leur visibilité sur les résultats de recherche, mais au prix d'une éventuelle désincitation au clic.

    La prévalence des résultats enrichis a affecté la façon dont les gens parcourent les fonctionnalités de recherche, donnant lieu à ce que le groupe Nielsen Norman appelle le «modèle de flipper», dans lequel les utilisateurs rebondissent leur attention entre les éléments d'une manière non linéaire.

    Si leur étude est représentative de la façon dont les utilisateurs interagissent avec la page des résultats de recherche, il y a une incitation claire pour les marques à optimiser en tenant compte du nombre toujours croissant de fonctionnalités de recherche de Google.

    (Cliquez sur les images pour les agrandir)



    Google a déployé une refonte des résultats de recherche mobile avec des labels noirs “Annonce” pour les annonces payantes et les favicons pour les résultats organiques.

    Certains membres de la communauté SEO ont souligné que la refonte était susceptible d'amener les utilisateurs à prendre les annonces Google Ads pour des résultats organiques.

  3. Guidelines pour les Search Quality Raters :

    Google emploie des contractuels humains pour évaluer ses résultats de recherche et, bien qu'ils n'influencent pas directement les classements, ces évaluateurs fournissent des commentaires qui aident Google à améliorer ses algorithmes.

    En 2019, les lignes directrices que ces évaluateurs sont chargés de suivre ont été mises à jour 3 fois.

    En mai, les guidelines ont été actualisées avec des références plus explicites à E-A-T (Expertise-Autorité-Fiabilité, en français) et ont fourni des directives sur l'évaluation des pages interstitielles et de l'expertise des créateurs de contenu.

    Les révisions des guidelines de Septembre 2019 ont mis davantage l'accent sur le contrôle des sources, en particulier pour les news et le contenu de Your Money or Your Life (YMYL).

    Il a été également ajouté la possibilité de répandre de la haine comme l'un des motifs pour lesquels un évaluateur pourrait appliquer la cote de contenu la plus basse.

    Google a tenté d'encourager l'impartialité avec sa mise à jour de Décembre des guidelines, dans laquelle il a rappelé aux évaluateurs que les utilisateurs viennent d'horizons divers et que les évaluations ne devraient pas être fondées sur "des opinions personnelles, des préférences, des croyances religieuses, ou politiques."


Crawling, indexation et classement


  1. Mobile-First désormais :
    Tous les sites précédemment inconnus de Google avant le 1er Juillet 2019 sont maintenant indexés à l'aide de l'indexation mobile-first.

    Cependant, les sites plus anciens sont toujours transférés à l'indexation mobile first lorsque Google les juge prêts.

  2. Les robots sont désormais evergreen :
    En mai, Google a lancé la version evergreen de son robot d’exploration Web, Googlebot, ce qui signifie que le robot restera à jour avec la dernière version de Chrome.

    Bingbot est également devenu evergreen depuis que Bing a adopté le navigateur Edge basé sur Chromium pour rendre les pages et exécuter JavaScript.

    Bien que certaines limitations existent encore, les crawlers web evergreen basés sur la même technologie Chromium signifie que plus de notre contenu peut être vu par Bing et Google, avec moins d'instances de débogage pour un crawler particulier.

  3. Fin des directives :
    Depuis le 1er Septembre 2019, Google a retiré la prise en charge des règles non publiées dans le protocole d'exclusion des robots, mettant fin au “Noindex” en tant que directive dans le fichier robots.txt.

  4. Nouveaux attributs de lien :
    Google a introduit rel=“sponsor” et rel ="ugc" pour indiquer respectivement le contenu sponsorisé et le contenu généré par l'utilisateur.

    Dans la foulée de cette annonce, il a également déclaré qu'il traiterait tous les attributs des liens, y compris le rel=”nofollow”, comme un indice à des fins de classement plutôt qu'une directive.

    Le traitement « indice » et la nature facultative des nouveaux attributs ont fait que de nombreux SEO attendent de voir qui serait susceptible de tirer profit de leur adoption et de la valeur de leur mise en œuvre.

  5. Adieu, rel=prev/next :
    En mars, nous avons reçu une confirmation tardive de John Mueller de chez Google qu'il avait cessé de prendre en charge rel=prev/next, une balise de pagination que Google lui-même avait lancée en 2011.

  6. Les balises H1 :
    En Octobre, Google a révélé que plusieurs balises H1 sur une page, ou même l'absence de celles-ci, n’a aucune importance pour lui.

    Semblable à la réaction lors de l'annonce rel-prev / next, beaucoup dans la communauté SEO ont souligné que l'application de la balise est plus large que le référencement et que l'utilisation de titres appropriés fournit une meilleure expérience utilisateur, indépendamment de la façon dont Google les traite.


L’Assistant Google


Cette année, les capacités croissantes de l'Assistant Google ont été renforcées par le déplacement du traitement de la parole du cloud directement vers l'appareil, qui fournit des réponses jusqu'à 10 fois plus rapide, a déclaré Google.

En Juillet, une autre transition importante s'est produite lorsque Google a remplacé la recherche vocale par l'Assistant sur les appareils Android.


Le système de réservation des rendez-vous de Google, Duplex (présenté pour la première fois en 2018), a apporté des réservations automatisées de restaurants et des billets de cinéma à l'Assistant cette année. Il a également déployé plus largement à la fois les utilisateurs d'Android et iPhone.


La recherche locale


Google My Business a ajouté plus d'outils pour les propriétaires d'entreprise, à savoir la gestion des avis de façon groupée, un nouveau programme appelé Google Screened (Sélectionné par Google) et les noms courts consultables.

Yelp a lancé des mises à niveau des profils payants, y compris des licences vérifiées pour les fournisseurs locaux, une section des chiffres importants de l'entreprise et une section portofolio.

Quant au référencement local, les membres de la communauté SEO ont été témoins de la volatilité des classements locaux au début de novembre.

Joy Hawkins, propriétaire de Sterling Sky Inc. et du Local Search Forum, a laissé entendre que les changements étaient principalement liés à la pertinence et que Google semblait faire un meilleur travail de compréhension d'un ensemble plus large de termes de recherche tels qu’ils pourraient être appliqués à une seule entreprise.

Le contributeur Craig Mount, fondateur de Classy Brain, a déclaré que la mise à jour a doublement réduit les signaux de proximité.

Google a confirmé la mise à jour au début du mois de Décembre, se référant à elle comme la “Nov. 2019 Local Search Update”, à la suite de la convention de nommage qu'il utilise pour les mises à jour du core de Search.

Dans son annonce, Google a déclaré que la mise à jour était liée au “neuronal matching”, ce qui l'aiderait à comprendre quand une requête contient l'intention de recherche locale. Cette update a été déployée dans tous les pays et langues du monde entier.



Les résultats locaux sont un canal précieux pour de nombreuses entreprises, mais le système est loin d'être parfait et beaucoup sont préoccupées par la direction que Google semble désormais prendre.

En avril 2019, Google a envoyé un sondage à quelques entreprises locales pour leur demander combien elles seraient prêtes à payer pour certaines des fonctionnalités qu'elles recevaient auparavant gratuitement.



Les réponses des acteurs locaux du SEO ont varié de l'excitation à la perspective d'un meilleur support à la clientèle en passant par la critique de vouloir abuser de sa position dominante sur le marché de la recherche.

Les publicités concurrentes ont commencé à apparaître sur les pages Google My Business en Août, rappelant aux entreprises que Google est et reste le véritable propriétaire de leurs fiches My Business. L'option de supprimer ces publicités n'a pas été mise à disposition.

Les entreprises qui ont besoin d'une aide immédiate avec leurs fiches Google My Business se sont retrouvées avec une ressource en moins lorsque Google a fermé sa ligne de support client sans frais en Novembre 2019.

Toute personne souhaitant parler directement à un spécialiste du support doit maintenant remplir un formulaire pour demander un rappel.

En plus des changements dans les offres de services locaux de Google, les fiches spammy ont entaché les résultats locaux. Les SEO locaux ont tenu à souligner que Google a tout à gagner, même avec le problème du spam, car les entreprises légitimes peuvent être entraînées vers des annonces payantes pour retrouver de la visibilité.

Google a mis en évidence ses efforts de lutte contre le spam, mais il n'aurait pas fait grand-chose pour atténuer les préoccupations de la communauté SEO et les propriétaires d'entreprises.


Le voyage vertical


Google est devenu une force encore plus grande dans le secteur du voyage en lançant la recherche d'hôtel en Mars et en y ajoutant des locations de vacances peu de temps après.

Google Hotels dispose d'une grande partie des mêmes fonctionnalités et outils que d'autres sites de réservation comme Expedia ou Kayak. Cependant, l'un de ses plus grands avantages est l'intégration de Maps et de Search.


Google Maps et les autres offres de voyage de Google sont devenues encore plus étroitement intégrées lorsque Google a lancé Trips en Mai, combinant la recherche de vols et d'hôtels, la recherche sur les destinations et un fil des réservations dans une seule interface Web.

Bing a également fait plus de percées dans le voyage vertical en ajoutant des données en temps réel et des intégrations directes avec les compagnies aériennes pour renforcer ses capacités de recherche de vol.

Ces mouvements initiés par Google et Bing peuvent nuire au trafic vers les agences de voyage en ligne au fur et à mesure que les utilisateurs s'habituent à planifier leurs voyages à partir de la page de résultats de recherche.


L’envolée de la recherche visuelle


Google Lens a reçu un large éventail d'ajouts de fonctionnalités cette année, y compris les traductions en direct, la possibilité de scanner et rechercher des éléments de menu et des «idées de style» qui tirent parti de ses capacités de reconnaissance d'image pour le commerce électronique.

Pinterest a fait des progrès avec la recherche visuelle en permettant aux utilisateurs d'isoler les éléments dans les pins pour rechercher des objets similaires.

En Septembre 2019, Pinterest a renforcé son offre e-commerce en apportant des pins à la recherche visuelle de produits de la maison et de la mode.

Microsoft a également apporté Bing Visual Search à la barre de recherche Windows, permettant aux utilisateurs de prendre une capture d'écran complète ou partielle pour rechercher directement à partir de leurs ordinateurs de bureau.


Antitrust et vie privée aux Etats-Unis et à l'étranger


Les procureurs généraux de l'État de partout aux États-Unis ont annoncé des enquêtes sur Google (et Facebook) en Septembre sur les allégations de comportement anti-concurrentiel.

L'enquête multi-États sera menée avec la coopération des autorités fédérales et se concentrera sur le degré de contrôle des exercices Google sur le secteur de la publicité numérique et s'il a acquis des entreprises pour étouffer la concurrence.

Google continue à faire l'objet d'un contrôle réglementaire en Europe. En mars, Google a été condamnée à une amende de 1,4 milliard d’euros pour des contrats dits « abusifs » avec des éditeurs d'AdSense, ce qui a porté à 9,3 milliards de dollars le montant total des amendes de trois plaintes anti-trust couvrant la période 2017-2019.

En novembre, les régulateurs antitrust de l'UE ont annoncé qu'ils enquêtaient sur la collecte et l'utilisation des données de Google, en mettant l'accent sur...

les données relatives aux services de recherche locaux, à la publicité en ligne, aux services de ciblage publicitaire en ligne, aux services de connexion, aux navigateurs Web et autres.

À peu près à la même époque, les plaintes déposées contre Google par des moteurs de comparaison d'achats concurrents ont également attiré l'attention de la Commission européenne.

Dans le cadre d'un de ses règlements antérieurs avec la Commission européenne, Google incitera les utilisateurs d'Android dans l'UE à sélectionner un moteur de recherche par défaut à partir de 2020.

Le processus d'appel d'offres qu'il utilise pour sélectionner les concurrents qui apparaîtront sur l'écran de choix du moteur de recherche a aussi suscité des plaintes.

Enfin, avec l'entrée en vigueur de l'ACCP le 1er Janvier 2020, les plateformes technologiques, les marques, les agences et les éditeurs doivent être prêts à faire face à d'autres restrictions en matière de protection de la vie privée et de gestion des données à l'Etat.

Bonne année 2020 à tous.

Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.