Header Ads





Google inflige des pénalités manuelles à des guest posts

En Septembre 2019, Google avait fait une mise à jour de l’attribut “Nofollow” en y ajoutant 2 autres attributs supplémentaires. A savoir rel=”sponsored” et rel=”ugc”.

Google inflige des pénalités manuelles contre des guest posts

Et le lendemain de cette mise à jour, Google avait déclaré qu”il considérait désormais la balise meta robots comme un indice, et non comme une directive.

Ainsi, de la même façon qu’il avait durci le ton contre tous les systèmes de liens en Mai 2017, maintenant, il semble que Google a décidé de s’attaquer à nouveau aux sites qui publient des articles invités ou en guest posts.

Il y a plusieurs rapports de pénalités sur les liens sortants jugés comme étant non naturels.


Actions manuelles contre les liens sortants


Une pénalité de lien sortant est une action manuelle contre un site Web. Dans ce cas, il est rapporté que Google peut avoir empêché le PageRank de passer de ce site vers un autre.

L’éditeur qui a publiquement révélé cette action manuelle contre son site pour avoir ajouté des liens dits factices a donné un aperçu de l’email d’action manuelle de Google qui dit :

Nous avons détecté que certains de vos articles sont des articles d’invités ...

Nous avons désactivé votre autorité pour vos liens sortants. Veuillez définir vos liens sortants vers “nofollow” et soumettre une demande d’examen."

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Source : Searchenginejournal.com

Et cet éditeur n’est pas le seul. D’autres ont signalé des actions manuelles de guest blogging.

Alan Bleiweiss, SEO de Forensic a tweeté à propos de l’un de ses clients qui a rapporté une action manuelle de liens sortants.

Cette pénalité était également liée aux posts d’invités.


Et un client vient d’être impacté avec une pénalité de lien sortant non naturel. C’est le prix que vous payez lorsque vous autorisez les « publications d’invités » sans diligence raisonnable appropriée, ou sans vous assurer que votre site n’est pas exposé à des tactiques douteuses.

Google en a-t-il après les guest posts sponsorisés ?


Une question est de savoir si Google émet des actions manuelles contre les articles de guest blogging, contre les articles de guest blogging sponsorisés ou les articles de guest blogging sans rémunération qui sont sur-optimisés.

L’e-mail d’avertissement reçu de Google indique que cette action manuelle est spécifiquement liée aux articles d’invités payés.

L’éditeur a indiqué que son site ne mentionne pas qu’il accepte les publications d’invités.

Il a également dit que les liens sortants n’utilisaient que du texte d’ancrage de marque, et non un texte d’ancrage optimisé par mots clés.

Au cours des 4 derniers mois, son site n’a affiché que 15 posts d’invités au cours du dernier trimestre (soit une moyenne d’un post d’invité par semaine).

Ce qui est intéressant, c’est que dans l’exemple de Google d’une page ayant un problème, Google a identifié avec précision un total de 5 liens sortants dans l’article d’un invité.

Ce qui signifie que Google a été en mesure de repérer exactement lesquels des liens ont bénéficié à la personne faisant le guest post.


Aucune déclaration officielle de Google


En ce qui concerne ces notifications de pénalité manuelle pour liens sortants non naturels (il y en a plus souvent qu'on ne le pense) , il n’y a pas de mot officiel de Google.

Le Google Webmaster Trends Analyst Gary Illyes a tweeté ceci :


Je ne pense pas que nous avons quelque chose à annoncer en ce moment, mais peut-être que nous pourrions faire un blog de rappel à propos de comment soit le Père Noel, soit le lapin de Pâques n’apporte pas de cadeau aux "coquins".


Devriez-vous continuer à accepter des publications d’invités ?


Et c’est là où nous revenons sur ce que je disais en début d’article concernant l’attribut nofollow et les 2 nouveaux qui ont été ajoutés.

L’avertissement d’action manuelle pour liens sortants factices de Google demande à l’éditeur d’ajouter l’attribut nofollow aux liens payants qui sont intégrés dans les publications d’invités.

Ce qui laisse à penser que Google n’a toujours rien contre le fait de demander ou d’accepter les guest posts. Mais, s’il y a des liens payants ou du contenu sponsorisé, assurez-vous d’ajouter un attribut de lien nofollow (rel=”sponsored”) sur le lien sponsorisé sortant.

Google voudrait donc envoyer un signal fort pour obliger les sites pratiquant du guest blogging à utiliser le nouvel attribut rel=”sponsored”, s'il s'aggisse d’un contenu sponsorisé ou ou simplement rel="nofollow" pour les autres.

Et Google dédidera de lui-même s'il fait passer du "jus de lien" ou pas pour ces liens sortants.

Et donc, en parlant de nofollow, Google voudrait inciter tous les webmasters à faire usage de ce nouvel attribut rel="sponsored" qu’il a créé et qui semble ne pas beaucoup intéressé les webmasters et les propriétaires de sites actuellement.

Publier des messages d’invités sans attribut de lien nofollow peut être risqué en ce moment, au moins jusqu’à ce que Google publie une annonce officielle.





Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.