Header Ads





Google Local propose de rechercher des résultats sur des annuaires alternatifs

A partir de début Mars 2020, Google commencera à proposer aux utilisateurs européens sur Android des moteurs de recherche alternatifs à Google Search suite à une décision de l’UE pour position dominante d’Android sur mobile.

Google Local propose de “Rechercher des résultats sur” des annuaires alternatifs

Rappelons aussi qu’en Septembre 2017, le comparateur de prix Google Shopping avait finalement été modifié en Europe suite à une amende antitrust infligée par l'Union Européenne à Google pour avoir favorisé ses propres annonces publicitaires au détriment des autres concurrents comparateurs de prix.

Et depuis Avril 2019, Google expérimentait un nouvelle page de résultats locaux qui met en évidence des annuaires locaux alternatifs pour la même requête.

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Google Local propose des annuaires locaux sur la page de résultats


Maintenant, une version mise à jour de la page de résultats de Google Local propose des boutons d’annuaires de marque alternatifs au Royaume-Uni, en Belgique, en Espagne, en Grèce et en France - si ce n’est déjà dans toute l’Europe.

Ainsi, désormais, lors d’une recherche locale sur Google Search, Google affiche une box intitulée “Rechercher des résultats sur” tout en haut de la page de résultats locaux, et bien avant la carte de Google Maps et le Pack local des 3 premiers résultats locaux de Google Local.

Mais, tout de même après les liens commerciaux de Google Ads.



S’il y a plus de 2 annuaires locaux disponibles, Google ajoute à droite de cette box un bouton de défilement à l'horizontal pour permettre aux consommateurs de faire leur choix dans un carrousel.

S’il y a plus de 2 annuaires locaux disponibles, Google ajoute à droite de cette box un bouton de défilement pour permettre aux consommateurs de faire leur choix dans un carrousel.



Pourquoi ce changement sur Google Local ?


D’après Searchengineland, ce changement dans les pages de résultats découle des efforts continus de Google pour se conformer à la décision antitrust de la Commission européenne dans la recherche d’achats.

C’est aussi une tentative de Google de préempter une action antitrust distincte dans la recherche locale après la plainte déposée par un groupe d'éditeurs d'annuaires locaux dont Yelp, Groupon, et autres...

Yelp avait déjà critiqué ces types d’écrans comme un retour au recours aux « liens rivaux » de Google, initialement proposé en 2013 et finalement rejeté par la Commission européenne.

Alors question à mille dollars : Comment Google sélectionne ces annuaires locaux alternatifs ?

En effet, la question évidente et immédiate est de savoir comment les répertoires ou annuaires locaux affichés sont-ils choisis ? Il ne s’agit pas d’une unité d’annonces, contrairement à la solution mise en œuvre dans la recherche d’achats (Google Shopping).

Dans ce dernier contexte, les comparateurs de prix et Google Shopping enchérissent les uns contre les autres pour le placement d’une offre de produit en magasin (PLA=Product Listing Ads).

Cependant, il n’y a pas de label comparable de type « sponsorisés » ou « liens commerciaux » ou « Annonce » dans la boîte d’annuaires ou le carrousel au-dessus.

Alors, il faut supposer que Google choisit algorithmiquement les répertoires ou annuaires locaux à afficher.

Dans l’exemple cité plus haut, en cliquant sur un annuaire alternatif de la boîte “Rechercher des résultats sur”, le consommateur arrive en général sur une page catégorie relative à sa requête de recherche sur Google.

en cliquant sur un annuaire alternatifs de la boîte “Rechercher des résultats sur”, le consommateur arrive en général sur une page catégorie relative à sa requête de recherche.


Toutefois, dans certains cas, les annuaires locaux alternatifs apparaissent sur la première page des résultats organiques, en dessous de la carte. Dans d’autres cas, ce n’est pas le cas.

Il reste à voir si cette approche sera acceptée par la Commission européenne.

Cela dépendra en partie de la question de savoir si les boutons généreront un trafic significatif vers ces éditeurs d’annuaires.

Si c’est le cas, ce changement pourrait relancer la fortune d’au moins certains d’entre eux qui ont continué à voir une baisse du trafic compte tenu du fait que Google My Business et la recherche à zéro clic de Google capturent plus de focus et d’engagement du consommateur.





Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.