Sous-domaine ou sous-répertoire ? Comment ils affectent le SEO ? - Arobasenet.com




Sous-domaine ou sous-répertoire ? Comment ils affectent le SEO ?

C’est souvent un choix délicat pour de nombreux webmasters qui se posent encore la question de savoir à quel moment utiliser un sous-domaine ou un sous-répertoire pour de bonnes performances SEO.

Sous-domaine ou sous-répertoire ? Comment ils affectent le SEO ?




En fait, il s’agit essentiellement de hiérarchie de site.

Les sous-domaines apparaissent avant le nom de domaine dans une URL, comme blog.arobasenet.com, contrairement à un sous-répertoire, qui ressemblerait à ceci : arobasenet.com/blog.

Un sous-domaine peut être utilisé si des parties de votre site sont suffisamment étendues pour qu’elles aient besoin d’une hiérarchie distincte. Quand il s’agit d’un sous-répertoire, cependant, toutes les parties de votre branche de site font partie du nom de domaine principal.

Alors, comment une entreprise peut-elle utiliser un sous-domaine ? Voici les moyens les plus courants :

  1. Support :
    Parfois, il n’est pas logique d’avoir votre support client sur votre site principal. Par exemple, Google utilise support.google.com au lieu de google.com/support.

    La raison principale est probablement en raison de la structure du site. Google.com est un moteur de recherche, et la ligne du support de Google n’appartient pas à sa ligne d’affaires Search.

    Par conséquent, il a besoin de son propre sous-domaine pour se connecter correctement avec et servir ses utilisateurs.

  2. Différentes régions :
    Si vous desservez plusieurs régions, que ce soit à l’échelle nationale ou internationale, l’utilisation d’un sous-domaine serait une bonne idée. Si vous avez un site en français et un autre en anglais, il ne serait pas logique de les énumérer comme sous-répertoires.

    Par exemple, Craigslist utilise des sous-domaines pour les différentes régions qu’il dessert. Voici deux de ses sites en sous-domaine : orangecounty.craigslist.org/ ou encore stgeorge.craigslist.org/.

  3. Blog :
    Beaucoup d’entreprises choisissent d’avoir leur blog pro comme un sous-domaine (ex : blog.domaine.com)

    En fait, les sites peuvent choisir d’avoir leur blog comme un sous-domaine s’ils ont une campagne de contenu à l’esprit qui est assez grand en volume pour mériter sa propre hiérarchie et un chemin de croissance.

    En outre, un sous-domaine est utile pour un blog si vous voulez créer une autorité de niche.

  4. Boutique de vente en ligne :
    Pour les entreprises qui vendent des marchandises, en plus de leur produit ou service régulier, elles peuvent mettre leur magasin de commerce électronique dans un sous-domaine.

  5. Événements :
    Si votre entreprise organise des événements, il pourrait être judicieux de diviser cette section de votre site en sous-domaine.

    Encore une fois, cela est utile lorsque vous voulez distinguer une section de votre site de votre produit ou service régulier. Microsoft le fait avec son events.microsoft.com.
En fin de compte, les sous-domaines font toujours partie d’un site Web, mais lorsqu’un moteur de recherche va indexer ces pages, elles sont considérés comme des entités distinctes. Ci-dessous, nous allons plonger dans la façon dont tout cela affecte le SEO.


Quel impact du sous-domaine ou du sous-répertoire sur le SEO?


Certains experts SEO pensent que les robots des moteurs pourraient confondre un sous-domaine pour un site entier différent du domaine principal. Cependant, Google dit que ses crawlers peuvent reconnaître les sous-domaines comme des extensions de domaines parents.
Selon Google, le site analyse, indexe et classe les sous-domaines et les sous-répertoires de la même façon.
Dans la vidéo ci-dessous, le Google Webmaster Trends Analyst John Mueller déclare :

Généralement, les sous-domaines ne nuisent pas au classement d’un site. Google est assez intelligent pour voir votre domaine principal et votre sous-domaine comme étant liés au même site Web.



Certains professionnels du SEO font valoir que les sous-domaines ne partagent pas l’autorité qu’ils reçoivent des liens entrants (ou backlinks) avec le domaine racine.

L’inverse peut également être vrai, parce que les sous-domaines sont considérés comme des entités distinctes de votre domaine racine, ils peuvent ne pas hériter de l’autorité du lien que vous avez déjà construit pour votre contenu de site Web de base.

En outre, si vous optimisez les pages pour les mêmes mots clés sur votre site principal et votre sous-domaine, vous pourriez être en concurrence avec vous-même. Et ce sera alors la cannibalisation de mots clés.

D’autre part, d’autres experts SEO soutiennent que les sous-domaines facilitent la navigation sur votre site. En fin de compte, cela conduit à une meilleure expérience utilisateur, ce qui pourrait entraîner de meilleurs taux d’engagement, améliorant ainsi votre référencement.

En outre, les sous-domaines peuvent être bénéfiques si vous avez une grande société et les sous-domaines servent un but différent et fonctionnent essentiellement comme une entreprise distincte.

Étant donné que ces sous-domaines servent des fins très différentes, ça n’a aucune importance que les sites ne partagent pas la même autorité à partir de backlinks, parce qu’ils ne ciblent probablement pas les mêmes mots clés.

Selon certains experts SEO, un autre avantage est que les sous-domaines peuvent aider à construire l’autorité de niche. Par exemple, vous pouvez vouloir que votre blog soit considéré comme une entité distincte de votre produit ou service.

Inversement, si votre site n’a pas de larges verticales sur votre navigation, alors vous n’aurez peut-être pas besoin d’utiliser un sous-domaine parce que vous voulez que le plus grand nombre de jus de liens revienne à votre site principal autant que possible.

Si vous n’avez pas une raison impérieuse d’utiliser des sous-domaines, alors les sous-répertoires fonctionnent très bien aussi.

Bien que ce sujet soit quelque peu souvent déroutant, en fin de compte, la décision dépend des besoins de votre site Web.

Les sous-domaines peuvent fournir une organisation et une structure à votre site pour des hiérarchies de site compliquées. Si vous n’en avez pas besoin, l’utilisation d’un sous-répertoire peut vous aider à apporter tout le « jus de lien » à votre domaine principal.

Source

Aucun commentaire