Header Ads





YouTube veut laisser les créateurs vendre des annonces directement aux marques

Maintenant, YouTube projette de tester un nouveau programme qui permettra aux créateurs de vendre de l’espace publicitaire directement aux marques avec lesquelles ils travaillent régulièrement.

YouTube veut laisser les créateurs vendre des annonces directement aux marques

Le programme pilote est extrêmement limité et ne fonctionne que pour les offres entre les créateurs et les marques qui ont déjà une relation, d’après Tom Leung, Directeur de la gestion des produits chez YouTube, dans une déclaration vidéo de Janvier 2020, repéré par Tubefilter aujourd’hui.

Cela signifie « permettre essentiellement à un créateur de vendre des annonces directement à une marque ».

Leung a déclaré dans la vidéo :



Nous savons que beaucoup de gens sont très intéressés par ce sujet, donc c’est un très petit pilote maintenant. Mais dès que nous avons plus d’informations, nous allons certainement les partager dès que nous le pouvons.

Les créateurs qui vendent des annonces à des marques suivraient ce que des partenaires comme NBC ont obtenu l’autorisation de faire depuis 2010 : contrôler d’où proviennent les annonces.

Puisque les partenaires pouvaient le faire depuis 2010, pourquoi les créateurs en étaient-ils exclus ?

L’une des raisons pourrait être les situations obscures de divulgation.

Si un créateur lance une annonce pour une entreprise avec laquelle il travaille sur un produit de détail, comme une palette de maquillage, sur une vidéo où il parle de cette même palette, doit-il la divulguer, c’est à dire le faire savoir ?

YouTube n’a pas décrit les lignes directrices autour de ces offres, mais cela sonne comme un cauchemar FTC potentiel.

Donner aux gens plus de contrôle sur les publicités diffusées sur leurs vidéos, et leur laisser mettre en avant une stratégie de publicité qui ne repose pas sur YouTube pour diffuser des annonces à certains créateurs, est quelque chose que les créateurs ont régulièrement demandé.

Les meilleurs créateurs vidéo sur YouTube ont tendance à gagner le plus de revenus publicitaires et le font en gagnant des taux de CPM plus élevés (le montant d’argent qu’ils gagnent pour chaque 1000 téléspectateurs), tant que ce contenu est favorable à l’annonceur.

Le raisonnement est logique : les meilleurs créateurs génèrent un plus grand nombre de vues en moyenne. D’autres possibilités de publicité, et les revenus de ces annonces, vont ensuite revenir vers les milliers de créateurs qui appartiennent au programme partenaire de YouTube.

La publicité sur YouTube est une grosse affaire. Google a gagné plus de 15 milliards de dollars de recettes publicitaires de YouTube en 2019 seulement.

Le problème est qu’à mesure que la politique publicitaire change et que les créateurs doivent modifier leur propre stratégie de contenu, le fait de s’appuyer sur les recettes publicitaires devient de plus en plus délicat.

À mesure que les problèmes de publicité au sein de la communauté se développent, deux domaines se sont développés : la monétisation alternative et les accords de marque ou de commandites.

La monétisation alternative est quelque chose comme le Super Chat, qui permet aux créateurs de facturer 5 dollars pour les fans pour laisser les meilleurs commentaires dans les chats live-stream, et le merchandising.

Les offres de marque sont vues dans les vidéos de nombreux créateurs, y compris les stars comme David Dobrik, qui s’associe souvent avec SeatGeek pour ses vlogs.

Essentiellement, des créateurs comme Dobrik peuvent maintenant vendre de l’espace publicitaire directement à une entreprise comme SeatGeek.

On ne sait pas encore combien de YouTubeurs font partie du programme ou si YouTube va l’étendre à tout le monde dans les prochains mois. Affaire à suivre.

Source





Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.