Header Ads





Messenger Rooms est l’outil de visioconférence de Facebook

Facebook concurrence désormais l’appli de visioconférence Zoom pour la domination de l’appel vidéo.

Messenger Rooms est l’outil de visioconférence de Facebook

Facebook a en effet introduit Messenger Rooms, un bouleversement majeur de ses fonctionnalités d’appel vidéo de groupe qui rendent l’application de chat de Facebook beaucoup plus compétitive face à Zoom et HouseParty.

Rappelons ici que Facebook avait auparavant lancé la fonctionnalité Rooms dans Messenger en 2016 pour des discussions publiques. Avant de l'arrêter. Et les Rooms étaient donc des conversations publiques sur des sujets et centres d’intérêt.



Chaque Room avait un lien qui pouvait être partagé afin que n’importe qui sur Messenger puisse rejoindre la conversation.


Facebook déploie donc une suite de nouveaux produits pour étendre ses capacités dans le chat vidéo.

La société a annoncé aujourd’hui Messenger Rooms, un outil pour démarrer des lieux de rencontre virtuels avec jusqu’à 50 personnes.

Facebook vient également de doubler la capacité des appels vidéo sur WhatsApp de 4 à 8 personnes, d’ajouter les appels vidéo à Facebook Dating, et d'ajouter de nouvelles fonctionnalités de diffusion en direct à la fois sur Facebook et sur Instagram.

Dans une interview avec The Verge, Zuckerberg a déclaré que les nouvelles fonctionnalités vidéo ont été construites en ligne avec le changement de l’entreprise vers la création d’outils de messagerie plus privés.

La présence vidéo n’est pas un nouveau domaine pour nous. Mais c’est un domaine dans lequel nous voulons aller plus loin, et cela correspond au thème général, à savoir que nous transférons plus de ressources dans l’entreprise pour nous concentrer sur la communication privée et les plateformes sociales privées, plutôt que sur les plateformes sociales traditionnelles plus larges.

C’est donc un bon mélange : nous construisons des outils dans Facebook et Instagram qui aident les gens à trouver de plus petits groupes de personnes pour ensuite aller avoir des connexions plus intimes avec, et être en mesure d’avoir des sessions privées avec.

Avec Messenger Rooms, les utilisateurs de Facebook peuvent héberger des appels vidéo de groupe pouvant accueillir jusqu’à 50 personnes que n’importe qui peut rejoindre.

Avec Messenger Rooms, les utilisateurs de Facebook peuvent héberger des appels vidéo de groupe pouvant accueillir jusqu’à 50 personnes que n’importe qui peut rejoindre.
Source : Facebook.com

Au lieu d’inviter les gens individuellement, les utilisateurs de Facebook peuvent publier des liens dans leur fil d’actualité ou dans des groupes ou des Pages d’événements.

Et contrairement aux fonctionnalités de chat vidéo existantes de Messenger, les participants n’ont pas besoin d’avoir l’application Messenger ou même un compte Facebook pour rejoindre une Room.

Quand une Room (pièce virtuelle) est créée, n’importe qui peut se joindre via leur navigateur, bien que les hôtes peuvent choisir de "verrouiller" les Rooms à de nouveaux clients pour empêcher les dérangements ou troubles de tiers.



Il existe également d’autres fonctionnalités de zoom.

Messenger Rooms aura "des arrière-plans immersifs à 360 degrés qui vous transportent vers des espaces magnifiques et emblématiques, de la plage à un appartement luxueux sur l’eau", ainsi que de "14 nouveaux filtres caméra qui offrent un éclairage ambiant pour égayer votre espace et votre visage".

Facebook note également qu’il n’y a pas de limite de temps pour les sessions de chat vidéo, qui peuvent être programmées à l’avance.”

Messenger Rooms commence à se déployer maintenant, et sera disponible aux États-Unis "dans les prochaines semaines."


Messenger Rooms commence à se déployer maintenant, et sera disponible aux États-Unis "dans les prochaines semaines."


Facebook dit qu’il a vu une augmentation massive des appels vidéo à travers ses applications de chat, avec plus de 700 millions de personnes faisant des appels sur Messenger et WhatsApp tous les jours.

Et sur WhatsApp, Facebook augmente également le nombre de personnes qui peuvent se joindre à un appel, le doublant de quatre à huit. Cette mise à jour sera lancée cette semaine.

Ces mesures interviennent alors que la pandémie mondiale de COVID-19 a forcé des centaines de millions de personnes à rester confinés chez eux et à s’appuyer sur des outils numériques pour la quasi-totalité de leur travail, leur école et leur jeu.

Comme dit plus haut, plus de 700 millions de personnes passent maintenant des appels sur Facebook Messenger et WhatsApp chaque jour. Mais les concurrents sont aussi en plein essor.

Zoom, qui a commencé sa vie comme un outil simple pour la vidéoconférence d’affaires, est passée de 10 millions d’utilisateurs en Décembre 2019 à plus de 300 millions aujourd’hui.

Houseparty, une application pour les lieux de rencontre virtuels avec des amis que Facebook avait déjà cloné avant d’abandonner le projet l’année dernière, plane maintenant régulièrement au sommet des graphiques de téléchargement des app Stores. Il a gagné 50 millions d’utilisateurs au cours du dernier mois.

La croissance rapide des produits sociaux alternatifs a toujours été source de préoccupation pour le célèbre Facebook paranoïaque, qui consacre des ressources importantes à la surveillance des produits sociaux émergents, puis acquiert les entreprises derrière elles ou copie leurs fonctionnalités.

Bien que nous soyons encore dans les premiers mois de la pandémie COVID-19, il est déjà clair que le comportement des consommateurs est en train de changer pour y faire face - et que la gamme de produits existants de Facebook n’a pas répondu à la demande.

Et pourtant, de tout ce qui est annoncé aujourd’hui, Messenger Rooms promet d’être le plus significatif.

La fonctionnalité, qui, selon Facebook, sera disponible dans les produits de l’entreprise dans le monde entier au cours des prochaines semaines, permettra ainsi à jusqu’à 50 personnes de se joindre à un appel.

Le créateur de la salle virtuelle (Rooms) peut décider si elle est ouverte à tous ou la “verrouiller” pour empêcher les personnes non invitées de se joindre.

Vous pourrez démarrer une Room sur Messenger et Facebook. Plus tard, les Rooms viendront à Instagram Direct, WhatsApp et Portal. Les utilisateurs peuvent rejoindre une salle, qu’ils aient ou non un compte Facebook.

Dans une salle, vous pouvez jouer avec les filtres de réalité augmentée de Facebook ou échanger votre arrière-plan réel contre un fond virtuel.

Certains fonds d’écran offrent des vues à 360 degrés d’endroits exotiques, a déclaré la société. Et un nouvel ensemble de filtres AR aidera à égayer les Salles sombres ou à retoucher les apparences des utilisateurs.

Les appels via Messenger Rooms ne sont pas cryptés de bout en bout, mais Facebook dit qu’il ne voit pas ou n’écoute pas les appels.

Le créateur d’une Salle peut supprimer les participants à tout moment, et les Salles où un comportement illicite a lieu peuvent être signalés à Facebook. Rappelons que les appels vidéo WhatsApp sont cryptés de bout en bout, offrant une couche supplémentaire de protection aux utilisateurs.


Des intégrations à venir


Instagram commencera à permettre aux utilisateurs de publier des vidéos en direct sur IGTV ainsi que sur des Instagram Stories après avoir terminé une vidéo, et les diffusions Instagram Live seront disponibles sur le bureau pour la première fois.

Les utilisateurs avec Facebook Portal display auront également la possibilité d’aller en direct sur les Pages et les Groupes. Les utilisateurs de Portal peuvent déjà aller en direct à partir de leurs propres profils.

Mais le live-streaming a également un côté sombre, et Facebook a fait face à des critiques après avoir introduit le live-streaming quand il a été utilisé pour diffuser des actes de violence.

La société a retiré 1,5 million d’exemplaires de l’attaque terroriste de Christchurch dans les jours qui ont suivi la vidéo, qui a été diffusée en direct sur Facebook.

Les Rooms sont disponibles sur Messenger dans presque tous les pays où Facebook est disponible.

La fonctionnalité sera disponible à l’intérieur de l’application Facebook dans une poignée de pays non spécifiés aujourd’hui et déployée dans le monde entier dans les prochaines semaines.


Ce que vous pouvez faire dans Messenger Rooms


Vous pouvez démarrer une Salle virtuelle (Room) à partir de Messenger ou Facebook, et bientôt vous serez en mesure de créer et de rejoindre des salles à partir d’Instagram Direct, WhatsApp et Portal aussi.

La personne qui crée la pièce virtuelle contrôle les paramètres pour qui peut adhérer, comment une pièce est facile à trouver et si activer ou partager un lien.

Les paramètres de confidentialité par défaut ont été conçus pour être compatibles avec ce à quoi vous vous attendiez pour l’endroit où vous créez une Room. Par exemple, les Salles virtuelles que vous créez via un Groupe Facebook sont ouvertes par défaut aux membres de ce groupe.

  • Verrouillage :
    • Les Rooms peuvent être verrouillées ou déverrouillées une fois qu’un appel vidéo commence. Si une pièce est verrouillée, personne d’autre ne peut adhérer, à l’exception d’un administrateur de groupe pour les Salles créées par l’intermédiaire d’un groupe.


  • Suppression d’un participant :
    • Le créateur de la salle peut supprimer tous les participants indésirables. Si le créateur de la pièce retire quelqu’un de l’appel ou s’en va, la pièce se verrouillera automatiquement et le créateur de la pièce doit déverrouiller l’appel pour que d’autres se joignent.


  • Départ :
    • Si à un moment donné vous vous sentez en danger dans une pièce, vous pouvez partir. Ce n’est pas parce qu’une Room est fermée que vous devez rester.


  • Signalement :
    • Vous pouvez signaler un nom de pièce ou soumettre des commentaires au sujet d’une pièce si vous croyez qu’il a violé les standards communautaires. Mais puisque Facebook ne regarde pas ou n’écoute pas vos appels audio ou vidéo, il est important de savoir que les signalements et les commentaires n’incluront pas l’audio ou la vidéo de la salle.


  • Blocage :
    • Vous pouvez bloquer quelqu’un sur Facebook ou Messenger qui peut vous déranger et ils ne seront pas informés par Facebook. Lorsque quelqu’un que vous avez bloqué est connecté à Facebook ou Messenger, il ne pourra pas rejoindre une pièce dans laquelle vous vous trouvez et que vous ne pourrez pas rejoindre la leur.




Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.