La semaine dernière, Google a commencé à tester un nouveau changement dans Chrome Dev/Canary 85, qui cache l’adresse complète de la page actuelle, ne montrant que le nom de domaine du site Web (par exemple "google.com ») à tout moment.

Google Chrome confirme le test de suppression des URLs complètes

La mise à jour a attiré une bonne quantité de réactions, et maintenant, la société a révélé plus de détails sur ses plans et comment il va répondre aux critiques, d’après Androidpolice :

Nous pensons que c’est un domaine de problème important à explorer parce que le phishing et d’autres formes d’ingénierie sociale sont encore endémiques sur le web, et beaucoup de recherches montrent que les modèles actuels d’affichage d’URL des navigateurs ne sont pas des défenses efficaces.

Nous mettons en œuvre cette expérience simplifiée d’affichage de nom de domaine afin que nous puissions mener des recherches qualitatives et quantitatives pour comprendre si elle aide les utilisateurs à identifier les sites Web malveillants avec plus de précision.

Google a essayé pendant des années de cacher les URL complètes dans la barre d’adresses de Chrome, parce qu’apparemment, de longues adresses web sont effrayantes et mauvaises.

Malgré la réaction du public qui est venue après chaque tentative précédente (et son rétropédalage de Mars 2020) , Google revient à nouveau avec de nouveaux plans pour masquer toutes les parties d’adresses Web, sauf le nom de domaine (URL simplifiée).

Quelques nouveaux indicateurs de fonctionnalités sont apparus dans les canaux Dev et Canary de Chrome (V85), qui modifient l’apparence et le comportement des adresses Web dans la barre d’adresses.

L’indicateur principal est appelé "Omnibox UI Hide Steady-State URL Path, Query, and Ref » qui cache tout dans l’adresse Web actuelle, sauf le nom de domaine.

Par exemple, comme dans l’exemple ci-dessous, "https://www.androidpolice.com/2020/06/07/lenovo-ideapad-flex-5-chromebook-review/" s’affiche simplement sous la forme de "androidpolice.com"



Il existe deux indicateurs supplémentaires qui modifient ce comportement. L’un révèle l’adresse complète une fois que vous survolez la barre d’adresses (au lieu d’avoir à cliquer dessus), tandis que l’autre ne cache la barre d’adresses qu’une fois que vous interagissez avec la page.

Une page de problème sur le tracker de bogue de Chrome a également été créée pour garder la trace des changements, bien qu’il n’y ait pas de détails supplémentaires là-dessus.

Une page de problème sur le tracker de bogue de Chrome a également été créée pour garder la trace des changements, bien qu’il n’y ait pas de détails supplémentaires là-dessus.


Il n’y a pas encore d’explication publique pour expliquer pourquoi Google va de l’avant avec ces changements, mais la société a dit dans le passé qu’elle croit montrer l’adresse complète peut rendre plus difficile de dire si le site actuel est légitime.

Afficher l’URL complète peut nuire aux parties de l’URL qui sont plus importantes pour prendre une décision de sécurité sur une page Web.

Cependant, il est également utile de considérer que rendre l’adresse web moins importante, comme le fait cette fonctionnalité, bénéficie à Google en tant qu’entreprise.

Toujours est-il qu’il a également été confirmé que Google conservera le mécanisme d’opt-out (désactivation) qui est déjà présent — un paramètre « Toujours afficher des URL complètes » qui apparaît lorsque vous faîtes un clic droit sur la barre d’adresses. 

Toujours est-il qu’il a également été confirmé que Google conservera le mécanisme d’opt-out (désactivation) qui est déjà présent — un paramètre « Toujours afficher des URL complètes » qui apparaît lorsque vous faîtes un clic droit sur la barre d’adresses.
  

Et Google de déclarer à propos de cette option :

Nous prévoyons de prendre en charge cette option d’opt-out indéfiniment.

L’objectif de Google avec Accelerated Mobile Pages (AMP) et des technologies similaires est de garder les utilisateurs sur le contenu hébergé par Google autant que possible, et Chrome pour Android modifie déjà la barre d’adresses sur les pages AMP pour cacher que les pages sont hébergées par Google.

Modifier les adresses sur ordinateur est une autre étape vers les rendre hors de propos, ce qui nuit à la nature décentralisée de l’Internet dans son ensemble.

Source : Androidpolice