Les créateurs de YouTube ont maintenant une statistique normalisée pour suivre combien d’argent ils gagnent à partir de toutes les méthodes de monétisation de YouTube.

YouTube Analytics introduit le RPM pour montrer les revenus publicitaires

YouTube déploie une nouvelle statistique dans la section Analytics des chaînes qui montre aux créateurs combien de revenus ils gagnent par rapport aux vues vidéo.

L’introduction d’une mesure simple qui compare les revenus totaux par rapport au total des vues devrait donner aux YouTubeurs un moyen fiable pour surveiller les fluctuations des revenus au fil du temps.

Le revenu pour mille vues nouvellement introduit, ou RPM, est une statistique qui représente la somme d'argent générée par millier de vues d'une vidéo. Il est calculé sur la base de plusieurs sources de revenus, y compris les annonces, les souscriptions aux chaînes, YouTube Premium, les messages Super Chat et les Super Stickers.

Le Revenu Pour Mille vues (RPM) montre combien un créateur a gagné pour 1 000 vues. Il est calculé en multipliant tous les revenus déclarés dans YouTube Analytics par 1000, puis en le divisant par le total des vues dans la même période.

Parce qu’il prend en compte tous vos revenus et tous vos points de vues signalés sur YouTube Analytics, le RPM fournit la statistique la plus holistique du taux global auquel vous gagnez de l’argent sur YouTube. 

Il est recommandé que les créateurs examinent et évaluent régulièrement leur RPM afin d’identifier des façons d’améliorer et de gagner plus d’argent.

Comme le précise YouTube, le RPM est une statistique de monétisation très utile pour les YouTubeurs. Toutefois, il ne vous donne pas l'ensemble des informations disponibles sur vos revenus. Voici ce qu'il n'inclut pas :

  • Les revenus générés par la vente de produits ou par l'utilisation de la section de merchandising

  • Les revenus générés par les contrats avec une marque et le sponsoring (à l'exception de YouTube BrandConnect)

  • Les revenus générés indirectement via YouTube (services, interventions publiques, conseils, etc.)

Le RPM n'indique pas la source de revenus à l'origine des variations dans vos revenus globaux.

Étant donné qu'il combine plusieurs statistiques, le RPM ne peut pas vous indiquer la source de revenus à l'origine des variations dans vos revenus globaux.


Quelle est la différence entre le RPM et le CPM ?


Le coût pour 1 000 impressions (CPM) est une statistique qui représente le montant dépensé par les annonceurs pour diffuser des annonces sur YouTube. YouTube Analytics présente différentes statistiques associées au CPM :

  • CPM : coût payé par un annonceur pour 1 000 impressions d'annonces. Une impression d'annonce est comptabilisée chaque fois qu'une annonce est diffusée.

  • CPM basé sur les lectures : coût payé par un annonceur pour 1 000 lectures de vidéos dans lesquelles une annonce est diffusée.

Le CPM correspond donc au coût pour mille impressions d'annonces avant que le partage des revenus YouTube n'ait été effectué. Le RPM, quant à lui, représente vos revenus totaux (après le partage des revenus YouTube) pour mille vues.

Ainsi, le coût par mille (CPM) mesure le montant moyen d’argent que les annonceurs sont prêts à payer pour diffuser des annonces dans les vidéos d’un créateur.

On dit que le CPM est un moyen moins efficace de mesurer les revenus pour un certain nombre de raisons. Tout d’abord, il ne prend en compte que les vidéos monétisées, pas toutes les vidéos. Deuxièmement, le CPM montre ce que les annonceurs paient, pas ce que les créateurs gagnent.

YouTube dit que le RPM est une meilleure mesure pour les créateurs, car il montre combien vous gagnez sur YouTube et il prend en compte :

  1. Le RPM est Statistique centrée sur les créateurs alors que le CPM est une statistique centrée sur les annonceurs

  2. Le RPM comprend le total des revenus enregistrés dans YouTube Analytics (y compris ceux générés par les annonces, YouTube Premium, les souscriptions aux chaînes, les messages Super Chat et les Super Stickers).

    Pendant ce temps, le CPM Comprend uniquement les revenus générés par les annonces et YouTube Premium.

  3. Le RPM comprend le nombre total de vues enregistrées par vos vidéos, y compris celles pour lesquelles la monétisation n'était pas activée et le CPM comprend uniquement les vues enregistrées par les vidéos pour lesquelles la monétisation était activée (sur lesquelles des annonces ont été diffusées).

  4. Le RPM est le revenu réel obtenu après le partage des revenus et le CPM correspond aux bénéfices avant le partage des revenus.

Avec le RPM, il s'agit d'un instantané de la cadence à laquelle vous générez des revenus sur YouTube. S'il augmente, cela signifie que vous générez davantage de revenus pour chaque millier de vues. Lorsqu'il baisse, en revanche, cela signifie que vous gagnez moins d'argent.

Les hausses et les baisses de votre RPM sont un bon indicateur de l'efficacité ou de l'inefficacité des différents éléments de votre stratégie de revenus. Il vous sera plus facile d'identifier les possibilités d'amélioration de votre stratégie de monétisation si vous comprenez les facteurs qui ont un impact sur le RPM.


Comment puis-je augmenter mon RPM ?


Pour améliorer votre RPM, vous devez améliorer vos revenus totaux. Voici quelques pistes :

  • Activez la monétisation pour toutes les vidéos.

  • Activez tous les formats d'annonces.

  • Activez les annonces aux emplacements éligibles (annonces mid-roll, par exemple).

  • Activez d'autres fonctionnalités de monétisation (comme les souscriptions, les messages Super Chat, etc.) afin de diversifier vos sources de revenus.

N'oubliez pas que chaque fonctionnalité possède ses propres critères d'éligibilité et ses propres règles.

Source : YouTube