À l’approche du lancement de l’algorithme Google Page Experience Update, cette étude de Searchmetrics révèle comment les sites Web fonctionnent par rapport aux points de repère de Google.

96% des sites ne passent pas les 3 signaux Core Web Vitals

Une grande expérience utilisateur est au cœur de Google Core Web Vitals Update et les nouvelles mesures pourraient avoir un impact significatif sur votre classement !

Dans l’étude approfondie de Searchmetrics.com, il a été découvert que seuls 4% des sites Web ont obtenu un bon score dans tous les 3 signaux Core Web Vitals.

96 % n’ont pas réussi à passer l'ensemble des 3 signaux.


Vous ne pouvez donc pas ignorer l’impact futur que Core Web Vitals pourrait avoir sur votre site Web.

Découvrez les gagnants et les perdants actuels, comment Searchmetrics.com a évalué leurs scores et utilisé ces informations pour réduire le risque que les Core Web Vitals affectent le rendement de votre entreprise.

La communauté SEO s’apprête à accueillir la prochaine mise à jour de Core Web Vitals, qui devrait être lancé à la mi-Juin 2021.

Ce nouvel algorithme Google met l’accent sur l’expérience utilisateur.


Trois mesures de Core Web Vitals (CVW) – Largest Contentful Paint, First Input Delay et Cumulative Layout Shift – évalueront les éléments critiques de l’expérience utilisateur, y compris la stabilité visuelle, l’expérience de chargement de la page et l’interactivité.

Cette performance sera ensuite utilisée comme signal de classement et devrait affecter le classement des pages.

Mais pour beaucoup, cette mise à jour soulève plus de questions que de réponses :

  • Dois-je changer quelque chose sur mon site web pour me préparer à cette mise à jour ? Si oui, quoi ?

  • Google va-t-il immédiatement déclasser les classements des sites web ayant de mauvais scores CWV ?

  • Dans quelle mesure les sites Web concurrents sont-ils performants en termes de CWV ? Quels repères dois-je viser ?

  • D’autres facteurs de classement sont-ils interconnectés avec mon score Core Web Vitals ?

  • Dans quelle mesure est-il facile d’optimiser les sites Web créés avec des plateformes builder/CMS telles que WordPress ou Wix ?

  • Les entités de Google (p. ex., YouTube) obtiennent-elles de bon résultats dans Core Web Vitals ?


Searchmetrics a donc voulu dans son étude approfondir et trouver des réponses axées sur les données à ces questions.

Il a donc analysé plus de 2 millions d’URL à travers les Core Web Vitals et d’autres mesures pour comprendre :

  • La performance des sites Web.

  • Si les repères de Google sont réalistes et utiles pour les entreprises.


Mais avant de plonger dans les données, nous allons comprendre ce que sont les Core Web Vitals et, plus important encore, la logique derrière eux.


Qu’est-ce que Core Web Vitals & ses Benchmarks ?


Il existe trois paramètres Core Web Vitals :

Qu’est-ce que Core Web Vitals & ses Benchmarks ?



  • Largest Contentful Paint (LCP) mesure le temps de rendu du plus grand bloc d’image ou de texte visible dans le viewport.

    L’idée clé est de fournir une mesure simple qui montre la rapidité avec laquelle le contenu principal d’une page se charge.

    Pour fournir une bonne expérience utilisateur, LCP doit se produire dans les 2,5 secondes qui sont après le début du chargement de la page.

  • First Input Delay (FID) mesure quand un utilisateur interagit pour la première fois avec la page.

    Pour fournir une bonne expérience utilisateur, les pages doivent avoir un FID de moins de 100 millisecondes.

  • Cumulative Layout Shift (CLS) est un score qui mesure la quantité de changements du contenu pendant le rendu des pages.

    Beaucoup de changement de contenu crée une expérience utilisateur négative.

    Pour offrir une bonne expérience utilisateur, les pages doivent maintenir un CLS inférieur à 0,1.


Il existe trois paramètres Core Web Vitals




Qu’est-ce que Google essaie d’accomplir avec Core Web Vitals ?


D’après Google, cette mise à jour a 2 objectifs principaux :

  • Pour accroître l’accent mis par Google sur l’expérience utilisateur. En termes simples, si un utilisateur a une bonne expérience sur une page Web, Google devrait classer cette page plus haut.

  • Faciliter la conception des performances du site Web par les marques et les entreprises et améliorer l’expérience utilisateur.


Pourquoi maintenant ?

Nous vivons dans un monde où les utilisateurs veulent profiter d’un contenu de haute qualité aussi bien que possible sur tous les appareils. Mais les sites Web le fournissent-ils ?

Nous savons tous combien il est frustrant de rechercher rapidement un article de news pour constater que la page prend une éternité pour se charger.

Lorsque vous arrivez enfin sur la page et faites défiler ou cliquez sur quelque chose alors que la page bouge ou change, comme une bannière publicitaire qui tente de vous vendre quelque chose.

Ce qui n'est pas vraiment idéal.

Google Core Web Vitals Update est à bien des égards une réponse aux sites Web qui ne sont pas à la hauteur des attentes des utilisateurs. C’est un message clair que ne pas donner la priorité aux utilisateurs peut avoir un effet négatif sur votre ranking.


Qu’est-ce qui cause de mauvaises performances web?


De nombreux facteurs sont à l’origine de mauvaises performances web.

À bien des égards, les temps de chargement lents sont un symptôme de ce qui est devenu une pratique courante pour la création d’un site Web.


Les plates-formes de création de sites Web


Plutôt que de créer quelque chose sur mesure, les entreprises se tournent de plus en plus vers les créateurs de sites Web tels que Squarespace ou Wix pour gagner du temps.

Le problème est que ces constructeurs de sites Web sont faciles à utiliser sur la surface, ils peuvent être difficiles à optimiser sous le capot.

Souvent, les pages Web conçues à l’aide de ces modèles chargent tous les scripts, feuilles de style et blocs de code même s’ils ne sont pas nécessaires.

Cela peut provoquer ce qu’on appelle un ballonnement de code – lorsque du code inutile est chargé sur une page Web, ce qui entraîne des temps de chargement de page lents.


Économie Web centrée sur le plugin


La logique d’une plate-forme comme WordPress est également centrée sur le plugin.

Cela signifie que si vous avez besoin de faire quelque chose au-delà de l’ajout de contenu de base, comme l’optimisation des images ou le lazy loading sous la ligne de flottaison, alors vous aurez besoin d’utiliser un plugin.

Ces plugins sont des solutions rapides, mais sont une autre source de ballonnement de code.



Les chiffres de l’étude de Searchmetrics


L’étude de Searchmetrics sur Google Core Web Vitals a révélé que moins de 4% des sites Web américains qui ont été analysés obtiennent un score « Bon » dans tous les 3 Core Web Vitals.
 

Les chiffres de l’étude de Searchmetrics



Bien que les sites se classant dans le top 5 des positions de recherche Google ont légèrement mieux performé que ceux en dehors de ce top 5, ils avaient toujours les mêmes problèmes de performances globales.


Bien que les sites se classant dans le top 5 des positions de recherche Google ont légèrement mieux performé que ceux en dehors de ce top 5, ils avaient toujours les mêmes problèmes de performances globales.




Les sites Web manquent de stabilité visuelle


La plus grande pierre d’achoppement a été la stabilité visuelle, mesurée par le Cumulative Layout Shift. Peu de sites Web ont obtenu un score "Bon" dans cette mesure.

Searchmetrics dit avoir trouvé que le score moyen du CLS du Top 20 se situe à 0,38, bien au-dessus du bon seuil de Google qui est de 0,1 et même en dehors du seuil modéré de 0,25.

Cela s’explique par l’augmentation du contenu dynamique tels que les emplacements publicitaires, les boîtes d’abonnement aux newsletters et les sites Web ne réservant pas d’espace dans la mise en page pour ces éléments.


Le ballonnement du code est réel


Compte tenu du nombre de sites Web créés par des plates-formes telles que Squarespace et Wix, les données de Searchmetrics confirment que le ballonnement du code (Bloat code) est un véritable problème.

En moyenne, les 20 principaux sites Web américains sur Google Search pourraient économiser environ 1 seconde en temps de chargement de page simplement en supprimant le JavaScript inutilisé.


Les images et vidéos sont encore mal optimisées


L’une des principales causes de la lenteur de la vitesse de chargement était les fichiers d’actifs volumineux tels que les images et les vidéos.

Les sites Web devraient viser à reporter le chargement de tout actif en bas de la ligne de flottaison et se concentrer uniquement sur ce qui est nécessaire.

L’utilisation de formats de nouvelle génération comme le WebP de Google peut également entraîner une réduction substantielle de la taille de l’actif.


Qu’en est-il de YouTube ?


Searchmetrics a également filtré YouTube des résultats.

Fait intéressant, il a remarqué une amélioration significative des mesures liées à la vitesse de chargement.

Cela signifie que YouTube fonctionne mal dans des mesures telles que Largest Contentful Paint.


En tant que site web lourd d’actifs, il faut s’y attendre, cependant, YouTube parvient à surmonter cela et se classe toujours haut.


Les benchmarks de Core Web Vitals de Google sont-ils réalistes ?


Searchmetrics a analysé les performances des Core Web Vitals pour le bureau et le mobile et il estime que – peut-être étonnammentles valeurs de l'ordinateur fournissent une meilleure référence à viser.

Mais pourquoi est-ce que c’est comme ça ?

Google étrangle les données pour émuler un appareil mobile de milieu de gamme lors de l’analyse des performances mobiles.

Toutefois, cela conduit à des temps lents qui ne reflètent pas nécessairement l’état actuel du web mobile.

Alors est-il juste de punir les sites Web pour les mauvais scores Core Web Vitals ?

Les efforts déployés par Google pour rendre les mesures de l’expérience utilisateur plus transparentes pourraient aider les entreprises à améliorer objectivement leurs sites pendant leur développement.

Plutôt que de demander des fonctionnalités et des éléments de conception, les entreprises pourraient informer les cibles Core Web Vitals que les développeurs web doivent atteindre.

Cependant, c’est plus difficile à imaginer pour les créateurs web “out-of-the-box” comme Wix et WordPress.

Ils comptent souvent sur le chargement de nombreux éléments de mise en page dynamique et l’utilisation de plugins JavaScript pour accomplir des tâches relativement basiques.

Pour rester compétitives, ces plates-formes CMS devront améliorer leur jeu en aidant les sites Web à atteindre les objectifs d’expérience utilisateur et en offrant des moyens transparents pour optimiser les performances du site Web.


Core Web Vitals affectera-t-il les classements en Juin 2021 ?


C’est la question à 1 million de dollars.

Avec tant de sites Web qui fonctionnent mal dans les Core Web Vitals, il semble peu probable que Google punissent les entreprises dans l’ensemble.


Toutefois, l’analyse complète de Searchmetrics devrait servir de rappel que l’expérience utilisateur n’est actuellement pas assez bonne sur la plupart des sites Web.

S’attaquer à ce problème maintenant, ainsi que les meilleures pratiques de développement web qui placent l’utilisateur au centre de la scène, sera bénéfique à long terme.

Il est difficile de prédire exactement combien Google utilisera les scores Core Web Vitals pour déterminer les classements, mais il est certain que les sites Web avec d’excellentes expériences utilisateur auront un avantage concurrentiel crucial.

Une bonne expérience utilisateur envoie de bons signaux d’utilisateur à Google qui vont favoriser ou booster les classements.

Source : Searchenginejournal